Le contrat Salinger – Adam LANGER

contrat-salinger

Super 8 éditions, 19 août 2015, 311 pages

Présentation de l’éditeur :

Signez, vous ne risquez rien, ou presque…

Journaliste désabusé, Adam Langer retrouve un jour une vieille connaissance : Conner Joyce, auteur de thrillers en perte de vitesse en pleine promotion de son dernier roman. Ce dernier lui confie avoir reçu une offre ahurissante : un homme d’affaires richissime, lui a proposé d’écrire un roman rien que pour lui moyennant une somme colossale. Seule particularité, le contrat s’assortit de certaines clauses assez particulières : 1/ le livre rejoindra la collection privée d’exemplaires uniques de l’homme d’affaire, pour lequel ont déjà travaillé des écrivains aussi prestigieux que Thomas Pynchon, Norman Mailer ou J. D. Salinger… et n’en sortira jamais. 2/ Le propriétaire se réserve le droit d’exiger de l’auteur quelques modifications de son cru. 3/ l’accord doit rester absolument secret. Bientôt, et tandis qu’un Conner visiblement aux abois s’obstine à tout raconter à son ami – lequel se passerait bien de ces révélations –, l’histoire prend une tournure des plus inquiétantes : l’offre n’a évidemment rien de philanthropique, et le contrat désormais signé aura des conséquences imprévues.

Mon avis :

Je retrouve avec plaisir l’auteur des Voleurs de Manhattan, qui se situait déjà dans le monde de l’édition. Cette fois-ci, nous suivons l’auteur d’un seul livre, reconverti dans le journalisme, mais qu’il a finalement abandonné pour suivre sa femme universitaire dans une petite ville de province.

Mais l’essentiel de l’action se situe surtout entre le célèbre auteur Conner et son mystérieux commanditaire Dex. J’ai aimé cet homme richissime qui paye des auteurs pour lui écrire un seul roman qui ne sera jamais publié.

Quant au propos de l’auteur, il pose la question de qui manipule qui ; qui ment réellement dans cette histoire. (Décidément, le mensonge me poursuit en ce début d’année, faut-il y voir un signe ?….)

Une histoire sympathique et bien menée. J’ai passé un excellent moment à tourner les pages pour tenter d’en savoir plus, au vue de informations distillées par l’auteur au compte-gouttes.

Une lecture qui m’a tout de même donné envie de relire L’Attrape -coeur de Salinger.

L’image que je retiendrai :

Celle de la clé USB de l’auteure à succès Margot avec des diamants dessus, contenant son dernier opus top-secret.

lies

Publicités

16 réflexions sur “Le contrat Salinger – Adam LANGER

  1. Il a l’air vraiment sympa ce roman !! Je note le titre ! Merci de la découverte.

    Pour ce qui est de « au creux de ma main tu n’es plus rien » c’est vrai que la fin n’est pas dans la lignée du roman, elle est un peu décevante c’est dommage…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s