Kamouraska – Anne HEBERT

kamouraska

Points, 27 décembre 2006, 245 pages

Présentation de l’éditeur :

Au milieu de XIX siècle, dans la ville de Québec, une femme veille son mari qui va mourir. Elle n’est là qu’en apparence car elle revit, instant par instant, fragment par fragment, sa propre histoire. Une histoire de fureur et de neige, une histoire d’amour éperdu.

Mon avis :

Une écriture en plein songe, un rythme particulier pour une histoire d’amour qui transcende les générations.

Une héroïne délaissée par sa mère, élevée par ses trois tantes qui ne cessent jamais de la voir comme une « petite ». Une femme maltraitée par son mari et qui cherche à le tuer par tous les moyens.

Un médecin amoureux au-delà du raisonnable dans une société corseté.

Si l’histoire d’amour ne m’a pas passionnée, j’ai aimé le rythme si particulier des phrases d’une héroïne qui se raconte entre veille et sommeil.

L’image que je retiendrai :

Celle du magnifique traineau du médecin qui part en plein hiver à Kamouraska.

Merci Yueyin pour cette idée de lecture.

Publicités

14 commentaires Ajouter un commentaire

  1. yueyin dit :

    un roman puissant n’est ce pas 🙂

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Oui, merci pour l’idée de lecture.

      J'aime

  2. Yv dit :

    Syngué Sabour sous d’autres cieux ?

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      A une autre époque, surtout.

      J'aime

  3. eveyeshe dit :

    pourquoi pas… l’atmosphère devrait me plaire…
    j’ai envie de lire des romans qui changent les idées, aèrent l’esprit en ce moment…; on baigne tellement dans la souffrance

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Celui-ci est vraiment dépaysant, en effet.

      Aimé par 1 personne

  4. Yuko dit :

    Le thème avait pourtant l’air prometteur… dommage.

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Je n’ai pas plus accroché que cela, mais Yueyin a adoré.

      J'aime

  5. zazy dit :

    J’ai lu, il y a très longtemps « les fous de bassan » de cet auteur. J’ai tellement aimé « Syngué Sabour » d’Atiq Rahimi que j’aurais peur d’être déçue

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Il est vraiment très différent, et par l’époque et par le style.

      J'aime

  6. Karine:) dit :

    Je garde aussi l’image du traîneau. Je préfère les fous de bassan mais j,ai aimé plus que toi, je pense! Très oppressant, comme roman.

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Une atmosphère assez oppressante, tu as raison.

      J'aime

  7. sudisine dit :

    Des personnages hors du commun non ? ce livre doit être déroutant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s