Le charme discret de l’intestin – Giulia ENDERS

charme-intestin

Lu sur Liselotte

Présentation de l’éditeur :

Giulia Enders, jeune doctorante et nouvelle star allemande de la médecine, rend ici compte des dernières découvertes sur un organe sous-estimé. Elle explique le rôle que jouent notre « deuxième cerveau » et son microbiote (l’ensemble des organismes l’habitant) dans des problèmes tels que le surpoids, la dépression, la maladie de Parkinson, les allergies…

Illustré avec beaucoup d’humour par la sœur de l’auteur, cet essai fait l’éloge d’un organe relégué dans le coin tabou de notre conscience. Avec enthousiasme, Giulia Enders invite à changer de comportement alimentaire, à éviter certains médicaments et à appliquer quelques règles très concrètes pour faire du bien à son ventre.

Mon avis :

Lire ce livre, c’est plonger au cœur de nos entrailles secrètes, celles que l’on entend discrètement glouglouter de temps en temps.

L’auteure explique en détail le parcours d’une tranche de gâteau depuis la vue sur la table jusqu’à la cuvette des toilettes des heures plus tard : comment chaque partie de notre fabuleux appareil masticatoire et digestif travaille à nous donner de l’énergie.

Sans oublier le rôle des bactéries dont on ne connaît qu’une infime partie.

J’ai découvert également que ces-dites bactéries jouaient un rôle sur notre humeur ou interviennent dans la maladie de Parkinson.

Allez zou, une dose de yaourt en plus pour chouchouter ce petit monde.

L’image que je retiendrai :

Celle des intestins faisant place net après leur travail : ils sont, paraît-ils, des femmes de ménage efficaces.

Publicités

32 réflexions sur “Le charme discret de l’intestin – Giulia ENDERS

  1. je suis en train de le lire et j’aime beaucoup…. je prends mon temps car lecture via ordinateur et je n’aime pas trop ce support… je m’achèterai la version poche pour le relire tranquillement

    J'aime

  2. c’est vrai que d’un premier abord lire un livre sur l’intestin ne me passionne pas plus que cela. Maintenant après avoir lu ton billet et bien je suis tentée …..

    J'aime

  3. Je l’ai récupéré et j’ai bien l’intention de le lire également. C’est que cet organe peut effectivement faire des siennes alors si on pouvait mieux le comprendre… Autant apprendre ! Et si en plus c’est fait de façon astucieuse, il n’y a plus de raison de ne pas le faire !

    J'aime

  4. Alors j’étais comme toi avant de lire ce livre. J’avais lu « le bonhomme de neige » et je n’avais pas du tout aimé, j’avais même mis une très mauvaise note. Et puis avec babelio j’ai eu envie de lui donner une seconde chance, j’ai participé à une masse critique et j’ai pu gagner ce livre.
    Et finalement je ne le regrette pas, ce n’est pas du tout pareil je t’avoue que je n’ai même pas reconnu la plus de l’auteur. Il a du mûrir entre temps je sais pas du tout mais c’est très différent. Après comme je l’ai dit moi ce qui m’a un peu dérangé c’est surtout les lieux, j’aime bien visualisé les lieux les uns par rapport aux autres, et là comme les noms sont assez complexe, j’ai déjà eu beaucoup de mal à les retenir mais encore plus à les situer. Mais ça n’empêche pas de comprendre l’histoire.

    Par contre ton livre a l’air assez spécial… Je ne sais pas si j’aurais très envie de savoir ou part tout ce que je mange :s mais bon pourquoi pas faire un livre comme celui là après tout..

    J'aime

  5. Le sujet m’intéresse beaucoup, je l’avais vu et noté après une critique positive mais j’hésitais à l’acheter. La prochaine fois, je n’hésiterai plus ;-).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s