Les corps inutiles – Delphine BERTHOLON

corps-inutiles

JC Lattès, 4 février 2015, 300 pages

Présentation de l’éditeur :

Clémence vient d’avoir quinze ans, de terminer le collège. Un nouveau cycle s’ouvre à elle lorsqu’elle est agressée, en plein jour et en pleine rue par un inconnu armé d’un couteau. Ce traumatisme inaugural – même si elle n’en a pas encore conscience – va contaminer toute son existence. En effet, l’adolescente réalise qu’elle perd progressivement le sens du toucher…

À trente ans, Clémence, toujours insensible, est une célibataire endurcie, solitaire et sauvage. Après avoir été maquilleuse de cinéma, la jeune femme se retrouve employée de la « Clinique », une usine d’un genre particulier. En effet, la Clinique fabrique des poupées… mais des poupées grandeur nature, hyper-réalistes, destinées au plaisir – ou au salut – d’hommes esseulés.

Mon avis :

Une lecture difficile sur les traumatismes et les conséquences d’une agression sur une jeune fille de 15 ans qui ne bénéficie d’aucune écoute dans sa famille.

Petit à petit, elle ne ressent plus rien : ni les brulures ni les gelures et offre son corps au premier venue chaque 29 du mois, date anniversaire de son agression.

Jusqu’au jour où elle retrouve les sensations dans les bras d’un homme. Si ce procédé relance l’histoire, il m’a paru quelque peu artificiel.

J’ai bien aimé le personnage de Christophe qui vient apporter un peu d’humanité autour de Clémence qui ne peut pas le trouver dans sa famille.

J’ai vraiment été dérangé dans ma lecture par ce rapport si particulier au corps, mais cela était sans doute voulu par l’auteure. Mais j’ai bien aimé tout de même sa conclusion : un corps pas si inutile que cela malgré tout.

L’image que je retiendrai :

Celle de Clémence se changeant dans les toilettes d’une station-service chaque 29 au soir, jusqu’au dernier soir si particulier.

Publicités

23 réflexions sur “Les corps inutiles – Delphine BERTHOLON

  1. Je ne sais pas si cette lecture me plairait, il y a des choses qui me rebutent un peu mais après tout, tout dépend de l’écriture, aussi… A voir…un jour peut-être ! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s