Plus doux que la solitude – Yiyun LI

doux-solitude

Belfond, 368 pages, 3 septembre 2015

Présentation de l’éditeur :

Des révolutions étudiantes de la place Tian’anmen au déracinement dans lequel les États-Unis maintiennent leurs migrants aujourd’hui, l’histoire de trois amis au destin brisé par un mystérieux accident.

Servie par un style à l’élégance distanciée, une œuvre saisissante qui explore les tréfonds de la nature humaine, et notamment l’idée que même la plus innocente des personnes est capable du plus glacial des crimes…

Mon avis :

Le résumé fait envie, n’est-ce pas ? Et pourtant, qu’est-ce que je me suis ennuyée….

L’auteure aligne les phrases les unes derrières les autres. Certains paragraphes n’ont aucun liens entre eux, on passe du coq à l’âne. Il faut parfois attendre la fin du passage pour comprendre le lien.

Les personnages sont insipides et je les confondaient souvent.

Les aphorismes se succèdent sans préparation du lecteur.

Même le suspens entretenu : qui a voulu tuer Shaoai et pourquoi ? n’a pas réussi à me faire aller jusqu’au bout de ce roman sans grand intérêt.

Vous l’aurez compris, je suis passée complètement à côté.

Publicités

34 commentaires Ajouter un commentaire

  1. eveyeshe dit :

    j’avoue que cela ne donne pas trop envie… La Chine est moi, c’est déjà assez difficile au départ… avec Zinran, j’ai ouvert une porte mais j’y vais en douceur….

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Je te comprends. L’auteure est pourtant nord-américaine.

      J'aime

      1. eveyeshe dit :

        je sais bien mais…

        J'aime

  2. Yuko dit :

    C’est toujours dommage d’être déçu quand on place tant d’espoir dans une lecture…

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      J’espère que la suivante sera meilleure.

      J'aime

  3. Je l’ai lu et j’ai bien aimé pour ma part ^^

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Pas accroché du tout du tout.

      J'aime

  4. hillerhodan dit :

    Et moi ce qui me tue, c’est ces « migrants », qui ne sont rien d’autre, en bon Français, que des émigrants qui immigrent dans un autre Pays 😦
    Jeudissimes bises Alex

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Cela m’accorche les oreilles également.
      Bises

      J'aime

  5. kathel2 dit :

    J’étais assez tentée, mais je me suis souvent cassée les dents sur la littérature chinoise qui n’est pas très facile à aborder… Je verrai…

    Aimé par 1 personne

    1. alexmotamots dit :

      Je me suis cassée les dents avec celui-ci, il est vrai.

      J'aime

    1. alexmotamots dit :

      On peut dire ça comme ça….

      J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Un avis fort différent en effet. C’est un roman, je pense, qui se ressent. Et je suis passé complétement à côté. Tant pis.

      J'aime

    2. alexmotamots dit :

      Et puis le livre lui a été transmis par l’éditeur….

      J'aime

  6. zazy dit :

    Voilà le hiatus : l’auteur est américaine et le sujet du livre chinois

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Cela doit expliquer en partie, en effet.

      J'aime

  7. Valérie dit :

    Bon, j’ai fait un concours pour le gagner. Pour une fois, je serai contente de perdre.

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Disons que je n’ai pas accroché du tout.

      J'aime

  8. Hélène dit :

    J’aimais bien le titre du livre, c’est dommage !

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Je crois que je n’avais pas envie de solitude et de nostalgie à ce moment précis.

      J'aime

  9. Violette dit :

    non non, il ne faut pas « trop » s’ennuyer dans une lecture. Un peu, oui, mais pas trop 🙂 Je passe évidemment 🙂 !

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Tout vient dans le dosage du « pas trop »…..

      J'aime

  10. Grybouille dit :

    Hou Hou, laissez dormir le tigre chinois:) je passe, l’ennui et moi… @bientôt, Grybouille.

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Il est vrai que j’attends autre chose d’une lecture que l’ennui.

      J'aime

  11. gambadou dit :

    c’est vrai que le mot de l’éditeur fait très envie !

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Je m’y suis laissée prendre.

      J'aime

  12. Florinette dit :

    Dommage, car effectivement l’ensemble paraissait tentant !

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      La réalité derrière la façade….. Bises

      J'aime

  13. Karine:) dit :

    Oh, dommage… j’ai quand même envie de tenter le coup, c’est fou hein… Dès que ça concerne la chine, depuis mon voyage, on dirait que je suis attirée! Peut-être est-ce que je vais accrocher davantage.

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Je te le souhaite.

      J'aime

  14. lepapou dit :

    Maintenir le déracinement ? La responsabilité me parait mal dirigée.
    Le Papou

    J'aime

    1. alexmotamots dit :

      Tu as sans doute raison.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s