Le chemin s’arrêtera là – Pascal DESSAINT

chemin-arretera

Rivages, 11 février 2015, 221 pages

Résumé de l’éditeur :

Sur une côte nordiste fantomatique, des hommes survivent au jour le jour, hantés par un passé mortifère. Mais qui sont ces laissés-pour-compte de notre époque, qui semblent camper dans un temps suspendu ? Des êtres qui, derrière l’apparence de normalité qu’ils essayent de préserver, ont été broyés ou souillés, à l’image du pays qu’ils habitent, marqué par les stigmates d’une industrie lourde moribonde et d’une nature qui reprend ses droits, de plus en plus inquiétante.

Mon avis :

Ces pages ne respirent la joie de vivre, loin de là. L’auteur nous emmène dans une lande battue par les vents, polluée par le vapocraqueur qui rythme les journées, sans espoir de travail.

Roman choral, les premiers chapitres sont arides, il m’a été difficile d’entrer dans la petite musique de l’auteur. Puis l’histoire prend forme et les liens entre les personnages apparaissent. 

C’est triste, noir, d’autant plus qu’une certaine réalité se cache derrière.

Seule poche d’espoir, la présence des phoques que d’aucuns aperçoivent parfois. Mais est-ce une bonne nouvelle, finalement ?

L’image que je retiendrai :

Celle de Michel se passionnant pour les super-tankers entrant et sortant devant ses yeux. 

Publicités

18 réflexions sur “Le chemin s’arrêtera là – Pascal DESSAINT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s