Faillir être flingué – Céline MINARD

failliretreflingue

Rivages, 21 avril 2015, 312 pages

Résumé de l’éditeur :

Un souffle parcourt les prairies du Far-West, aux abords d’une ville naissante vers laquelle toutes les pistes convergent. C’est celui d’Eau-qui-court-sur-la plaine, une Indienne dont tout le clan a été décimé. Elle va rencontrer les frères Brad et Jeff, traversant les grands espaces avec leur vieille mère mourante. 

Mon avis :

Ma libraire l’a adoré, des blogueurs ont été élogieux (Keisha, Cathulu, Jérôme, Yueyin), mais il m’est tombé des mains (Yv n’a pas aimé non plu).

Je suis restée accrochée jusqu’à la page 140, espérant qu’il se passerai quelque chose, enfin. Mais les descriptions sont longues, les personnages nombreux, et le décor change peu.

Je n’ai pas réussi à m’intéresser à la destinée de chacun. Chaque fois que je refermai ce roman, je n’avais pas particulièrement envie de l’ouvrir de nouveau.

Tant pis !

Publicités

37 réflexions sur “Faillir être flingué – Céline MINARD

  1. Alors là, c’est direct ! Je ne note pas parce que j’en ai trop, mais j’aimerais bien (juste le moment stratégique de la lecture qui fait que…) savoir pourquoi, certains ont aimé et d’autres, pas…

    J'aime

  2. je l’avais noté dans ma PAL (un conseil de la bibliothécaire) mais j’hésitais beaucoup car elle m’avait prêté Bord cadre » de Véronique Olmi que je n’ai pas aimé).
    vue ta critique, je vais renoncer , j’ai tellement de livres dans ma PAL que je ne veux plus lire un livre qui ne me tente pas vraiment…

    J'aime

  3. J’en ai entendu beaucoup de bien aussi mais j’ai eu l’occasion de le feuilleter dans ma librairie et je n’ai pas accroché du tout non plus… Dans le même genre je serais plus tentée par « Sous la terre » dont je ne me rappelle plus l’auteure là, maintenant, mais il a l’air pas mal du tout… Je te fais des bisous Alex, bonne journée

    J'aime

  4. Je vois que je ne suis pas la seule à ne pas avoir accroché. Je ne sais plus à quelle page j’ai abandonné, mais je ne suis pas allée bien loin, je m’ennuyais trop…

    J'aime

  5. Autant j’ai adoré, autant je peux parfaitement comprendre que l’on ne parvienne pas à rentrer dans ce roman, tant il part un peu dans tous les sens et tant les personnages à suivre sont nombreux.

    J'aime

  6. Oh zut ! Je l’aurais bien lu j’en avais des bons échos… Je suis tout de même contente de voir qu’il est sorti en poche, si jamais je tombe en panne d’inspiration, je le tenterai peut-être malgré tout.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s