Un monde flamboyant – Siri HUSTVEDT

monde-flamboyant

Actes Sud, 3 septembre 2014, 448 pages

Résumé de l’éditeur :

Après sa disparition, une artiste plasticienne, Harriet Burden (dite Harry), méconnue de son vivant, fait l’objet d’une enquête menée par un professeur d’esthétique auprès de tous ceux qui, de près ou de loin, l’ont côtoyée de son vivant.

Mon avis :

Que ce roman est verbeux, que cette lecture a été érintante.

Alors oui, il est question d’énormément de sujets dans ce pavé : la place des femmes dans la création artistique et leur non-reconnaissance ; des trucs et astuces dans une création ; des masques et de leurs fonctions ; de la difficile identité homme / femme et même du mythe de Pygmalion.

Mais surtout, il y a la colère et la rage du personnage principal. Pour ces raisons, je ne l’ai pas trouvée flamboyante.

L’écriture chorale de ce roman est un procédé intéressant pour tenter de tourner autour du personnage de Harry. Mais cela reste un procédé.

Une lecture qui ne m’a donc pas bouleversée.

L’image que je retiendrai :

Celle du personnage du Baromètre dont la vie dépend des hautes et basses pressions.

Publicités

25 réflexions sur “Un monde flamboyant – Siri HUSTVEDT

  1. Vous m’intriguait toutes les deux ! une qui n’a pas été convaincue et l’autre qui dit que c’est un chef d’œuvre… Je note et je verrai à la bibli. Très curieuse !
    Alex, je m’aperçois que je ne reçois plus tes notifications. Je vais me réinscrire. On va voir.

    J'aime

  2. a voir en bibli, j’ai beaucoup aimé Tout ce que j’aimais, même si j’ai eu du mal à entrer dedans (mais on m’avait dit tellement de bien que j’ai persévéré, et le charme a fin par opérer). Mais je comprends tout à fait ce qui a pu te rebuter.

    J'aime

  3. je suis passée complètement à côté de ce livre.la lecture m’a pris beaucoup de temps,
    j’ai bien compris le message principal: la non reconnaissance des femmes dans l’art, elles sont obligées de se cacher derrière une autre identité pour être connues, reconnues…
    cette artiste vole très haut, au niveau philosophique, psychanalytique et j’ai fini par me dire que j’étais peut-être trop nulle en philo pour apprécier réellement???
    mais que de colère, de rancœur derrière.
    je me suis promis de rejeter un coup d’œil plus tard…

    J'aime

  4. Il me semblait que tu n’aimais pas trop lire cette auteure. Et celui-ci est particulièrement centré sur son domaine de prédilection. Il faut entrer dedans mais ensuite quel plaisir.

    J'aime

  5. Salut,
    j’espère que tu vas bien !
    Oui il est vraiment très bien écrit je trouve. Après le roman n’est pas parfait il y aurait certaines choses qui auraient pu être arrangées mais je te le conseille sincèrement parce qu’il est vraiment top !!
    Si tu le lis et le chronique je serais curieuse de savoir ce que tu en as pensée !

    A bientôt, bonne journée et bonne semaine.

    J'aime

  6. Moi j’ai beaucoup aimé mais tu as raison ; c’est loin d’être une lecture facile, il ne faut pas se laisser distraire :0) Mais j’ai aimé et compris aussi sa colère (assez légitime je dois dire, quand est ce que les femmes auront droit à la même place et la même attention que les hommes ???!!!!, c’est pas gagné )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s