L’étoile du diable – Jo NESBO

etoiledudiable

Folio policier, 2008, 590 pages

Résumé de l’éditeur :

L’index gauche de Camilla Loen avait été sectionné. Et sous une paupière, on avait trouvé un diamant rouge en forme d’étoile à cinq branches. Ce crime n’est que le premier d’une étrange série débutée lors d’un été caniculaire sur Oslo. La presse à sensation peut annoncer en une et sans mentir que Le voisin a goûté le sang de la morte.

Intuitif, acharné, rongé par le désespoir et confronté à des éléments corrompus de ses propres services, Harry Hole s’empare de l’enquête. Le modus operandi est toujours le même : l’ablation de l’un des doigts des victimes et la présence à proximité des corps mutilés d’un diamant en forme de pentagramme, symbole occulte plus connu sous le nom d’«étoile du diable». La police doit se rendre à l’évidence : un serial killer opère dans les rues de la capitale norvégienne et, si le signe est celui du démon, le diable est rarement celui auquel on pense…

Mon avis :

Il y a très longtemps, j’avais lu une enquête de Harry Hole qui ne m’avait pas passionnée (impossible de me souvenir du titre, c’est vous dire). Sur les conseil d’une amie qui m’a gentiment prêtée son ouvrage pour être sûre que je le lise bien, je me replonge dans l’univers de cet inspecteur alcoolique.

Finalement, je dois dire que j’ai été agréablement surprise par ma lecture.

Bien sûr, le personnage principal en mal d’alcool m’a fait tiquer encore une fois, mais j’ai réussi à passer outre pour m’intéresser à l’enquête qui nous mène sur plusieurs fausses pistes.

Eh oui, j’adore quand l’auteur se joue de moi, me faisant imaginer plusieurs possibilités alors qu’aucune n’est la bonne.

Et puis étrangement l’enquête aboutie 150 pages avant la fin : bizarre !

Sans oublier le chantage et le trafique d’armes en arrière plan social.

Je ne vous en dirai pas plus, c’est un bon polar pour les vacances d’été, d’autant plus qu’il se déroule dans une capitale en pleine canicule.

L’image que je retiendrai :

Celle du bijou en rubis taillée en forme d’étoile à cinq branche. Toutes les pierres précieuses ne sont pas les meilleurs amies des femmes….

Publicités

22 réflexions sur “L’étoile du diable – Jo NESBO

  1. Au vu des critiques que j’ai lues un peu partout, j’ai souvent remarqué qu’avec cet auteur il n’y a pas de demi-mesure, soit on aime, soit on déteste… Bon dimanche Alex, bisous

    J'aime

  2. Je n’ai lu que deux Nesbo, dont celui-ci et je l’ai apprécié. « L’étoile du diable » est un bon polar en effet. Peut-être un peu trop violent. J’ai tendance maintenant à lire des polars un peu plus soft.

    J'aime

  3. J’ai lu « le bonhomme de neige » de Jo Nesbo et je l’ai bien aimé. Mais c’est vrai qu’il nous influence par des descriptions assez dures sur certains passages. Je préfère le style de « Juste une ombre » de Karine Giebel, « La vie d’une autre » de Frédérique Deghelt ou « Avant d’aller dormir » de S.J. Watson.
    J’avoue que j’aime changer de style pour éviter de tomber dans la routine du sujet.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s