L’île du point Nemo – Jean-Marie BLAS DE ROBLES

point-nemo

Zulma, 21 août 2014, 460 pages

Résumé de l’éditeur :

Un fabuleux diamant vient d’être dérobé à Lady MacRae. Nous voilà donc embarqués à la poursuite de l’insaisissable Enjambeur Nô. Avec Martial Canterel, richissime dandy opiomane, son vieil ami Holmes (John Shylock), mais aussi Grimod de La Revnière en majordome ou la très inventive Miss Sherrington.

Par une mise en abyme jubilatoire, cette intrigue rebondissante vient s’inscrire dans les aléas d’une fabrique de cigares du Périgord noir où, comme aux Caraïbes, se perpétue la tradition de la lecture à voix haute. Bientôt reconvertie en usine de liseuses électroniques par Monsieur Wang, voyeur high-tech.

Mon avis :

Je gardais un très bon souvenir de ma lecture de « Là où les tigres sont chez eux« . Je pris donc mon souffle et me lançais dans cette lecture.

Ca commençait plutôt bien : une aventure intemporelle qui débute à Londres avant un grand tour du monde direction la Russie et la Chine.

En parallèle, les différents personnages de la fabrique de liseuse nous sont présentés sous forme d’anecdotes.

Oui mais voilà, dans le Transsibérien, l’auteur m’a perdu : trop d’inventions et d’invraisemblances pour ma pauvre petite tête. Seule la fabrique de livres électroniques continuait de m’intéresser. Jusqu’à la fin un peu étrange.

L’écrivain a sans doute voulu rendre hommage à Jules Verne (d’où le titre, j’aurais dû me méfier).

Une première partie passionnante, la suite l’était beaucoup moins pour moi.

L’image que je retiendrai :

Celle du pigeon de Monsieur Wang qui se retrouve dans les chapitres des aventuriers intemporels.

Publicités

47 réflexions sur “L’île du point Nemo – Jean-Marie BLAS DE ROBLES

  1. Le point Nemo était à la mode l’automne dernier: l’auteure ligérienne Chrystel Duchamp a sorti un beau roman d’aventures sur le même thème l’automne dernier…

    J'aime

  2. Un livre qui me tente justement à cause des références à Jules Verne, pas tant pour ses romans par trop scientifiques mais ses romans d’aventures comme les tribulations d’un Chinois en Chine et quelques autres du même acabit.

    J'aime

  3. J’ai adoré ce livre foisonnant. Et justement cette fin géniale qui redonne toute sa structure au livre et même un peu de poésie. Je l’ai préféré à Là où les tigres sont chez eux.

    J'aime

  4. J’ai pourtant eu plein d’échos hyper positifs de ce livre ! Dommage qu’il t’ait déçu… Cela dit, je n’arrive pas à me décider à le lire; le résumé ne m’interpelle pas du tout.

    J'aime

  5. Je l’ai lu en version audio et j’ai abandonné dans le transsibérien. J’étais déjà perdue bien avant. Trop foisonnant pour moi ! Peut être qu’en version papier j’aurais accroché un peu plus mais cela n’aurait pas changé mon avis du tout au tout.

    J'aime

  6. La blogosphère est très partagée sur cette lecture; ou on adore à la folie (Bladelor a adoré) et on s’ennuie un peu (beaucoup) pour ma part je ne l’ai pas lu et je ne suis pas trop tentée à vrai dire, alors je ne peux pas apporter mon grain de sel ;0)

    J'aime

  7. Je vois régulièrement ce livre sur le présentoir « nouveautés » de ma bib et n’ai jamais réussie à me décider à la prendre. Ton billet me fera rester sur ma position !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s