L’incendie – Antoine CHOPLIN et Hubert MINGARELLI

incendie

La fosse aux ours, 6 janvier 2015, 80 pages

Résumé de l’éditeur :

Pavle et Jovan, l’un en Argentine, l’autre à Belgrade, renouent le contact par lettres après plusieurs années de silence.

Leur correspondance les amène, peu à peu, à évoquer un passé douloureux.

Les deux hommes ont été pris dans la tourmente de la guerre en ex-Yougoslavie au début des années quatre-vingt-dix.

Et ce qui est arrivé là-bas a bouleversé leur vie.

Mon avis :

Je connaissais la plume d’Hubert Mingarelli que j’apprécie : simple et pleine de poésie. Voilà l’occasion pour moi de découvrir celle d’Antoine Choplin.

Et je ne fus pas déçue. C’est un récit qui se dévoile pas à pas, au fil des lettres échangées entre Pavle et Jovan. Au fil du temps qu’il leur faut pour accepter et dévoiler leurs actes à leur correspondant et ancien ami.

Une guerre n’est jamais propre et « chirurgical ». L’homme étant ce qu’il est, il y a toujours des exactions sur le terrain. Mais parfois, cet homme, qui a lu, est capable de faire ressortir son humanité, même quand on la croyait perdue.

L’image que je retiendrai (attention spoiler) :

Celle de l’un des deux amis faisant passer la jeune fille par la fenêtre pour la sauver des flammes.

Merci Jérôme et Noukette pour ce précieux conseil de lecture.

Publicités

23 réflexions sur “L’incendie – Antoine CHOPLIN et Hubert MINGARELLI

  1. Un roman épistolaire à deux plumes, intéressant, les deux auteurs possédant des sensibilités différentes cela permet d’avoir une vision plus juste, plus pertinente, que lorsque c’est un auteur unique qui rédige les lettres entre divers personnages. A ce qu’il me semble…

    J'aime

  2. Je l’ai lu la semaine dernière 🙂
    J’ai été un peu déçue pour ma part… Pendant une bonne partie du bouquin je me suis demandée où tout ça allait. Je ne connaissais pas du tout Mingarelli. Par contre, j’ai lu Les gouffres de Choplin, j’ai bien aimé, surtout la première nouvelle du recueil (qui porte le nom du recueil). Il parait que La nuit tombée de Choplin est vraiment bien. Je l’ai acheté mais pas encore lu.
    Est-ce que tu as des titres en particulier à conseiller de Mingarelli ? Je retenterais bien l’aventure avec lui^^

    J'aime

  3. J’ai beaucoup aimé ce petit livre où l’on retrouve les deux plumes très harmonieusement mélangées. Pour Moglug, je conseillerais « un repas en hiver », mon préféré à ce jour.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s