L.A. pour les intimes – David GUINARD

LA-intimes

Librinova, 5 décembre 2014, édition numérique format ePub 438 pages

Résumé de l’éditeur :

Dix ans déjà que David Marquan a fui son passé et la France pour s’exiler à Los Angeles. Devenu un « privé » spécialisé dans les relations extraconjugales, il est aussi écrivain le dimanche, et se prend à rêver, parfois, d’une vie mouvementée, digne de son héros de papier.

Et puis un jour, une femme vient le trouver pour une enquête banale : un mari volage qu’il s’agit de pister. Oui mais voilà : l’homme disparaît, et ne réapparaît qu’une fois suicidé dans d’étranges circonstances, celles d’une affaire vieille d’un an !

Marquan prend sur lui de résoudre l’affaire. Il n’a aucun indice tangible, aucune piste sérieuse, seulement cette intuition : chercher la femme…

Cette femme, serait-ce Deborah McClure, épouse du sénateur et amante du mari suicidé ? L’hypothèse est… séduisante.

Mon avis :

Vous voulez visiter Los Angeles mais n’avez pas les moyens de vous payez le billet d’avion ? Ce roman vous fera traverser les rues, les boulevards et les avenues ; découvrir les différents quartiers de la ville (les plus riches et les plus beaux) au rythme de ses subjonctifs imparfaits.

L’écriture est des plus classique et la grammaire soignée. Un peu trop de virgules à mon goût, mais passons.

L’histoire semble des plus classiques également. L’auteur propose des pistes pour tromper son lecteur, et le dénouement est habile.

Tout pour vous faire passer de très belles heures de lecture à des kilomètres de chez vous et sans hémoglobine.

L’image que je retiendrai :

Celle des subjonctifs imparfaits, devenus si rares : « Il fallait que je me raisonnasse » (p.336), entre autre.

Zazy, Emma et Yv ont aimé également.

Je remercie l’auteur pour l’envoie de ce premier roman prometteur.

Publicités

16 réflexions sur “L.A. pour les intimes – David GUINARD

  1. Pour le style et les subjonctifs imparfaits car j’en ai un peu soupé de L.A. déjà découverte dans pas mal de polars américains mais si c’est bien écrit, je signe !!! 😀

    J'aime

    • Par rapport aux autres polars qui ne font que survoler la ville, ce polar nous emmène vraiment dans la ville et certains de ses quartiers. Mais il est intéressant pour d’autres aspects.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s