Le coeur du pélican – Cécile COULON

coeur-pelican

Glenat, 5 février 2015, 176 pages

Résumé de l’éditeur :

La rage de vaincre. C’est le sentiment qui habite Anthime lorsqu’il court. Courir. Pourquoi ? Pour exister. Et peut-être finalement pour survivre…

Lorsqu’Anthime, adolescent, arrive dans une banlieue de province avec son inséparable soeur Héléna, il craint de ne pas s’intégrer dans la petite communauté où il n’est pas attendu. A l’occasion d’une kermesse, il s’illustre par sa rapidité au jeu de quilles. Dès lors, sous la houlette de Brice, l’entraîneur obèse et bonhomme, il n’a de cesse d’être le meilleur dans ce domaine où il excelle. Il devient bientôt le « Pélican », un exemple et un symbole pour toute la région. Admiré de tous, il est adulé dans l’ombre par une voisine, Johanna. Mais c’est Béatrice, charnelle et sensuelle, qui suscite son désir. La veille d’une course déterminante, les deux adolescents se donnent enfin leur premier baiser.

Une vingtaine d’années plus tard, alors qu’il est devenu un père de famille bedonnant travaillant à Pôle Emploi, il reçoit un électrochoc qui l’arrache à sa torpeur : lors d’un enterrement, il est la risée de ses anciens camarades qui le mettent – sur le mode de la vanne – au défi de traverser le pays en courant. Blessé au plus profond de lui-même, il les prend au mot et, de retour chez lui, il exhume un vélo d’appartement des décombres de son garage et commence à s’entraîner avec hargne. Pris sur le fait par sa femme, furieuse de sa révolte, il quitte son foyer et rejoint sa soeur, Héléna, qui devient la complice de ce projet insensé.

Le « Pélican » trouvera-t-il en lui la force pour redevenir un champion, mais, par-dessus tout, à renouer avec l’estime de soi-même et son orgueil d’être ?

Mon avis :

Voici un roman qui m’est littéralement tombé des mains.

Je me suis accrochée, pourtant, dans le premiers chapitres. Je les ai même lu avec un certain plaisir.

Mais quand je le refermai, je n’avais pas envie d’y retourner. Rien ne me passionnait vraiment.

J’ai donc continué en diagonale, puis plus du tout.

Un avis plus positif chez Jules.

Publicités

29 réflexions sur “Le coeur du pélican – Cécile COULON

  1. Une jeune auteure encensée que j’aime bien (en tant que personne) mais que j’ai du mal à lire moi aussi ! En janvier j’ai lu « Le rire du grand blessé », je n’en ai pas parlé car je n’avais rien à en dire hormis qu’elle a « pompé » sur de la SF archi-connue ! je ne sais pas pour ce dernier mais elle doit encore grandir, à mon sens…

    J'aime

  2. En lisant ton article cela me donné vraiment envie de lire le livre …. le sujet m’intéressait ….. mais par contre ta critique me fait hésiter … je vais aller voir chez Jules ….

    J'aime

  3. tu sais que ça ne m’étonne pas trop ce que tu écris…du coup je passe, (bien que le sujet soit très tentant pour moi)

    J'aime

  4. Je te dirais que jusqu’au 3/4, je l’ai dévoré. Mais lorsque j’ai réalisé que c’était un peu la crise de la quarantaine pour cet homme et rien de plus, j’ai eu moins envie… Je ne suis pas déçue de l’avoir terminé.

    J'aime

  5. Elle vient travailler avec mes élèves. Je l’ai rencontrée, elle est très sympa. J’ai aimé l’écriture de ce roman, moins l’intrigue.

    J'aime

  6. j’ai eu envie de jeter un coup d’oeil à ce livre après son passage à la grande librairie mais quelque chose me gêne dans sa façon de s’exprimer à l’oral donc à voir quant à l’écrite par curiosité

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s